« C'est à une fête infinie que nous invitent les plus humbles choses - les fruits comme les pierres, les herbes comme les astres - et il nous faut, pour en jouir, apprendre ce toucher immédiat de l'esprit dont les peintres ont le privilège. » Christian Bobin

 

L’immédiat de l’esprit dont parle Christian Bobin est un phénomène qui me travaille, me questionne et m’intrigue depuis un certain temps. D'après moi, il évoque par ce terme le sentiment interne et propre à chacun que nous possédons tous face au monde et aux choses qui se présentent à nous, c'est un positionnement de notre être.

 

Aujourd’hui, j’ai tenté, de la manière la plus exhaustive possible, d’élaborer une carte de ce qui me constitue, m’anime et résonne dans mon travail, pour définir mon positionnement interne face aux choses du monde. Le but n’était pas seulement de mettre aux claires ce que représentait mes ouvrages, mais surtout de les mettre en présence face aux sens des mots que je leur attribuais. En effet, les mots incarnent des histoires, des symboliques que nous ne pouvons pas ignorer. Ces recherches et prises de conscience m’ont permis de faire mûrir mon travail ainsi que ma manière d’en parler. Il était aussi primordial d’avoir conscience qui toutes les réflexions que j’abordais, avait été questionnées par d’autres auparavant, et que leur pensés ne pouvaient que nourrir les miennes.

 

Ainsi, j’ai appris que le rapport au temps s’interrogeait dans plusieurs aspects de mon travail. J’ai reconnu que je plaçais la représentation de mes images bien après les arrangements graphiques et plastique que je leur construisais. J’ai éclairci que le vide, les nuages, les paysages dénués, les astres sont des images récurrentes qui construisent mon univers.

 

J'ai choisi de mettre en scène ces réflexions dans une constellation qui ne représenterait que moi. Une constellation étrange, vivante, et dont les liens qui relient les astres ne seraient pas seulement des traits, mais des voies de communication, et évoque une nouvelle manière de nourrir les uns les autres. C'est dans cet ensemble organique mystérieux que je vous invite à vous plonger.