?
Le ciel est vaste. Mais concentrons-nous sur cette toute petite parcelle, que j’ai choisi. Sous vos yeux apparaissent quelques infinités d’étoiles, certaines trop loin pour les voir. Concentrez-vous sur les plus brillantes. Voici mes étoiles. Elles forment une constellation. Et cette constellation représente mon travail, mes centres intérêts les plus grands, ce qui me préoccupe. En somme, cette constellation, c’est un peu moi. A travers ces textes, que vous allez découvrir derrière les étoiles, j’ai essayé de faire une mise au point et de mettre des mots sur ce qui me transporte dans mes différents projets. Les étoiles sont reliées pour former une constellation, à l’image de celles que nous connaissons et reconnaissons chaque nuit. Il n’y a pas nécessairement un ordre prédéfini pour lire mes textes. Et pour démentir cette phrase, je conseille tout de même d’étudier la composition de l’étoile « Lire » avant d’observer « Ecrire ». Il y a des textes plus longs que d’autres. Certains parlent de mes différents médiums de travail. D’autres portent sur des sujets bien précis et récurant. Pour écrire ce corpus, j’ai peut-être fait, au départ, l’erreur de partir trop de moi et non de mon travail réellement. C’est ainsi qu’est né le texte « Colère », que je n’ai pas su me résoudre à supprimer. C’est pourquoi il détonne légèrement, mais je pense qu’il a tout de même sa place. Pour finir, avant de vous permettre de regarder les étoiles, il faut que vous sachiez que la plus grosse difficulté que j’ai éprouvé pour ce travail est la dimension de recherches. J’ai eu énormément de maux à rattacher mes projets à des œuvres d’artistes. C’est pourquoi la mention de certaines œuvres peut être maladroite et/ou malvenue. C’est pourquoi ce travail peut sembler un peu pauvre en connaissances culturelles. Malgré tout, j’ai réussi plus ou moins ce que je n’arrivais pas, jusque-là, à mettre en place, à savoir faire de simples recherches autour d’un thème. Et maintenant, à vous de vous perdre dans les étoiles, et puissiez-vous tomber nez à nez avec cette constellation que j’ai nommée : Quest Placationis.
?