Affiches évolutives pour la Biennale de Lyon.

L’idée était de réaliser une typographie évoquant la danse contemporaine. Il s’agit ici, de lettres qui expriment la sen-

sation d’envoûtement et de libération quand nous dansons.

Cette sensation est retranscrite à l’aide de traces et d’emp-

reintes, en guise d’empattements. Ces dernières font référence

 à la danseuse Trisha Brown qui dessinait en dansant et laissait

derrière son passage, des traces expressives sur le sol, témoins

de l’élévation de son esprit et de la libération de son corps.