FABRIQUER ET RACONTER

 

Les images me suivent et m’habitent. Ma tête est comme un répertoire qui range des images. Mon engouement de faire naître des images suscite en moi l’envie d’extérioriser mes pensées. Mais quand je veux fabriquer des images, il est toujours difficile pour moi de représenter la forme, le personnage qui existe déjà dans ma tête. Le papier blanc subit souvent le frottement de la gomme à plusieurs reprises avant que le dessin soit exact. Depuis toute petite je fais des illustrations et des histoires. J’ai un certain goût pour le détail, je pourrais recommencer encore, jusqu’à que je sois satisfaite, et encore. Mes images racontent des mots et mes mots des images. À travers les images, je dis ce que je ne peux pas dire avec les mots, mais parfois, l’écriture m’aide à mettre en ordre mes pensées et mes idées. Les images que je fabrique sont colorées, lisses, et douces. Dans ma pratique plastique, la recherche de la couleur et de la matière est indispensable. J’aime jouer sur les textures et les différents papiers. J'apprivoise le langage des formes, des couleurs, des textures, et des rythmes à travers mes créations. Quand j’ouvre un livre, la première chose que je fais est d’effleurer le papier avec mes doigts. Les images qui m’ont toujours touché sont les images aux couleurs tendres, simples et efficaces, je me retrouve dans ces images. Le pochoir me permet de créer des formes simples avec de la peinture. Quand j’obtiens un bel aplat de couleur de suis ravie. Un jour, j’ai découpé dans du papier de couleur des arbres, des plantes, des nuages, des maisons que j’ai installés sur un fond bleu, un peu comme Véronique Joffre et Arno Célérier et ça m'a plu !