Écologie

<

<

Un corps immense que l’on habite

il est grand et solide

mais comme tout, il se fragilise si l’on en prend pas soin

il absorbe tout

le bon comme le mauvais

se durcissant

s’amolissant

il évolue

dans un sens

et un sens seulement

tout ce que nous pouvons faire c’est nous adapter en fonction

faire en sorte que l’on puisse continuer à y habiter

sans s’empoisonner

sans empoisonner ceux qui grimpent, rampent, nagent marchent à quatre pattes, volent

et préserver ce corps

comme si c’était le notre

Le film Nausicaa de la vallée du vent de Miyazaki est probablement un des films que je trouve le plus engagé sur la question de l’écologie. Je me suis toujours dit qu’il se déroulait probablement dans une époque future peut -être pas si lointaine. L’histoire nous décrit à un moment que des géant humanoïdes ont détruit le monde en sept jours. La redécouverte de l’un d’eux et sa remise en service me fait penser à un robot gigantesque munit d’une arme de destruction nucléaire. Le sujet au centre du film est que l’air est irrespirable pour l’Homme dans les forêts qui se sont développées et qui envahissent de plus en plus la Terre. Mais en réalité c’est ce qui a contaminé les sols qui provoque la toxicité des plantes et de l’air. Lorsqu’une eau pure, venant d’un puit très profond où sont filtré les minéraux du sol est remplacée au sol contaminé, ces plantes deviennent inoffensives. Le danger qui menace l’humanité dans ce film, provient de cette forêt toxique, mais cette forêt toxique ne l’est qu’à cause de la pollution causée par les humains par le passé. C’est ce qui me frappe dans ce film. Les actions que nous avons sur les sols, les océans, l’air et même l’espace auront, ont déjà dans certains cas, des conséquences sur notre vie actuelle et future.

Je retrouve beaucoup cette notion de conséquence sur le vivant à travers les oeuvres de Giuseppe Penone. La main en bronze qui agrippe un arbre et se fait lentement recouvrir par son écorce en est une excellente illustration.

Je pense que la notion d’écologie peut se retrouver dans ce que je peux produire à travers les formes organiques et la relation que je crée entre des figures humaines et des figures organiques.