Je partais un peu chafouin et défaitiste, après le fiasco du corpus de l'an passé. J'avais eu l'impression de ne pas avoir été comprise, qu'on ne percevait pas en quoi ce travail était sensible pour moi. Que ce n'était qu'un jeu pour moi. Il est vrai que j'aime beaucoup détourner les choses, les rendre plus légères... Cette année j'ai essayé d'avoir une approche plus organisée et plus ludique du corpus, de ma réflexion

C'est pour ça que l'ensemble, et surtout la cartographie est un mélange de carte heuristique et du jeu de Taquin. Un jeu qui consiste à remettre des fragments désordonnés en ordre pour faire apparaître une image. Dans ma pratique comme dans le corpus, des liens se tissent, les élément s'imbriquent. C'est ce que j'ai essayé de représenter avec les ramifications caractéristiques de la carte mentale;  une idée en amène une autre, et le jeu de Taquin où tout s'articule autour d'un assemblage de pièces.

Ressenti final