Bouge ta souris

Tout est flou pour

moi.

Ah, c'est une bien bonne question. Je ne vais pas passer par quatre chemins, j'essaie des choses. Du dessin, du graphisme, de l'animation et un peu tout ce qui me tombe sous la main. Pourtant je pense qu'il m'est difficile de mettre des mots précis sur ce que je crée, de catégoriser ma pratique.

Je n'ai aucune envie de me fixer sur un medium, même si j'illustre beaucoup, je ne me fixe pas sur un trait, il évoluera, tout comme les sujets que je traite ne seront plus les mêmes dans deux ans ou dans dix ans. Ce qui me plaît c'est de m'aventurer en terrain inconnu, quitte à me planter. Pourtant je suis quelqu'un de très casanier, pas du genre à aller vadrouiller à droite à gauche et à faire des rencontres aux quatre coins du monde entre un troupeau de lama et un temple bouddhiste. Le petit univers qui entoure le sédentaire de base que je suis me fascine déjà beaucoup. Je lis, je regarde des émissions sur youtube, je vais boire une bière de temps en temps avec des personnes que j'apprécie. Mais ça ne veut pas dire que je n'apprend rien, ou que je ne suis pas curieux. Je suis entouré de gens fabuleux, qui m'apprennent beaucoup, chaque jour, et il me suffit de lire une bande dessinée, de regarder un film ou même d'aller faire mes courses en centre ville pour qu'une graine d'inspiration se plante dans ma tête. Graine qui ne cessera de germer chaque jour. Des petites aventures. Oui je pense que c'est ce qui décrit le mieux ce qui m’intéresse. Que ce soit le barbare tueur de dragon ou simplement un Homme comme toi et moi, il y a de fabuleuses histoires à raconter. Quand je dessine j'essaie de retranscrire ce qui se passe dans ma tête.

Manu Larcenet est pour moi un de ceux ayant le mieux réussi l'exercice avec des œuvres comme Blast ou Ex Abrupto. Contrairement à des mots, des paroles, le dessin ne ment pas, ou en-tout-cas pas chez moi, je n'essaie pas d'embellir les choses, mais à retranscrire des rêves, des peurs, souvent les miens, trop souvent même. Mais je commence enfin à m'ouvrir. Surtout au cours de cette dernière année, pendant laquelle j'ai due travailler avec d'autres personnes, ça ne s'est pas toujours parfaitement passé, mais j'ai beaucoup appris , notamment à écouter les avis, les critiques, à les prendre en compte et surtout à réaliser combien je peux puiser chez les autres, boire leur paroles.

Il n'y a pas longtemps j'ai un ami qui est passé à la maison, ce n'est pas la personne qui s'ouvre le plus au monde, et il n'a pas le plus excitant des passé, il n'a jamais aspiré à mieux que son confort, et pourtant il s'est mis à me parler, comme ça, tard le soir.

Je crois que jamais personne n'avait fait ça avec moi. Parler de sa vie, sans rien cacher, même les détails les plus sordides, comme un dessin qui se créer devant mes yeux ébahis.

Accueil